Les personnes qui ont fait l’association :

Le fondateur d’ALAHMI est le Docteur Jean CHALOPIN maire de Chemillé, député et vice-président du conseil général.

Père de deux enfants souffrant d’un handicap, il rencontre beaucoup de difficultés à trouver une solution pour sa fille. Il décide de créer sur la commune de Chemillé dont il est le maire un établissement pour accueillir ceux qu’aucune structure ne veut recevoir.

En 1971, il fonde ALAHMI qui réunit des amis qui souhaitent l’aider dans son projet.

Le premier Président est Monsieur Jean FOYER, alors Ministre Garde des Sceaux. Très tôt, Monsieur Jean CHALOPIN prend contact avec Madame Geneviève Anthonioz-de Gaulle qui possède la propriété appelée le château de Salboeuf, du nom du lieu-dit.  Très engagée auprès des plus démunis, elle accepte de céder sa propriété de 16 hectares à un prix bas à condition que le projet envisagé soit à caractère social au profit des démunis intellectuellement.

En quête de personnes compétentes à même de l’aider dans son projet, il s’engage sans compter son temps sur cet ambitieux projet innovateur. Son dynamisme et sa volonté font l’admiration de tous.

Monsieur FRAYSSE prend la succession de Jean FOYER en 1974. Monsieur BIOTTEAU lui succède en 1976. Monsieur GRAVALLON reprend la présidence en 1982 jusqu’en 2002.

Monsieur BRANGER y succèdera pour présider à la gouvernance de l’association pendant 18 ans jusqu’à la fin de 2020. Durant son mandat, il conduit les grands chantiers de construction des établissements afin de répondre au besoin de développement de l’association. Il a su mobilisé les financeurs et s’entourer des compétences nécessaires à la réalisation de ce vaste programme qui a changé le destin de l’association.

Monsieur PICARD, élu en décembre 2020, prend la présidence en janvier 2021.

Historique des établissements

Un programme de réalisation du premier établissement sur le château de Salboeuf est mis au point pas les responsables de l’association. Il constitue des unités de vie de 8 à 12 personnes permettant de vivre en groupes restreints. Le projet est validé par les autorités de contrôle. Les travaux débutent au 1er trimestre 1973.

L’IME ouvre le 1er mai 1974. Le 2 janvier 1976, l’IMPRO ouvre et le 2 janvier 1977 le foyer GIBERTIN suit en ouvrant 85 places adultes.

Le 1er août 1980, la MAS Le Gibertin se met en place.

Le 20 mai 1997, le site de la Rogerie à la Jumellière ouvre des places de foyer de vie, de maison d‘accueil spécialisée et d’accueil de jour dans une construction réalisée par Maine & Loire Habitat sur un terrain mis à disposition par le syndicat de communes de Chemillé. 

En 2002, sur la demande conjointe de la DASS et du Conseil Général, l’ALAHMI reprend les pôles adultes et enfants gérés jusqu’alors par l’APAIS à Vernantes. Le site est Route de Blou, dans le château de Jalesne au sein d’un domaine forestier.

En 2007, l’IME Vallée de l’Anjou prend cette dénomination lors de son installation rue de la Grellière dans de nouveaux bâtiments près du centre de Vernantes. Le SESSAD (Services d’Education Spécialisée et de Soins à Domicile) est créé et s’implante dans la ville de Vernantes, à l’emplacement de l’ancien siège social de l’APAIS.

En 2008, la capacité d’accueil du Foyer d’Accueil Médicalisé est doublée et le Foyer de Vie pour le pôle adulte est créé. L’établissement prend le nom de « Les Logis du Bois ».

Parallèlement, l’Association a également engagé une vaste opération de modernisation de l’ensemble du site chemillois et de la Jumellière  avec :

  • La reconstruction et l’extension de la M.A.S. du Gibertin,
  • La création du F.A.M. du Gibertin,
  • La réhabilitation complète du Foyer de Vie du Gibertin,
  • La reconstruction de l’internat de l’I.M.E. de la Monneraie et la réhabilitation des locaux du semi internat,
  • Les plateaux techniques et logistiques.
  • Extension des établissements de la Rogerie
  • Extension du F.A.M

L’A.L.A.H.M.I. gère 10 établissements et services dans le Maine-et-Loire, dispose 384 places et emploie près de 400 professionnels en Equivalent Temps Plein.

Au terme de cette modernisation, l’ALAHMI dispose, 

sur son site de Chemillé, des capacités d’accueil suivantes : 

  • Pôle adulte appelé « Le Gibertin » :
    • une Maison d’Accueil Spécialisée (M.A.S.) de 68 places en internat permanent, de 4 places en internat Accueil Temporaire et de 5 places d’accueil de Jour 
    • un Foyer d’Accueil Médicalisé (F.A.M.) de 42 places en internat permanent, de 2 places en internat Accueil Temporaire
    • un Foyer de Vie (F.V.) de 36 places 
  • Pôle enfant appelé « L’IME de la Monneraie » 
    • un internat de 18 places
    • un service d’accueil temporaire de 12 places
    • un Centre d’Accueil Familial Thérapeutique (CAFT) de 2 places transformé en 2 places d’Accueil Temporaire 
    • un service d’accueil de jour de 8 places
    • une Unité d’Accueil Spécialisé de 3 places
    • un SESSAD de 15 places 

Sur son site de la Jumellière

  • un pôle adulte appelé « La Rogerie » 
  • un Foyer de Vie (F.V.) de 24 places d’internat et de 6 places d’accueil de jour 
  • une Maison d’Accueil Spécialisé (M.A.S.) de 24 places 

Sur son site de Vernantes

  • Pôle adulte appelé « Les Logis du Bois » : 
    • un Foyer d’Accueil Médicalisé (F.A.M.) de 52 places d’internat et de 2 places d’accueil de jour 
    • un Foyer de Vie (F.V.) de 12 places d’internat et d’1 place d’accueil de jour 
  • Pôle enfant appelé « L’IME Vallée de l’Anjou » : 
    • un internat de 16 places
    • un service d’accueil de jour de 18 places
    • un SESSAD de 14 places

Soit au total :

384

Places